Blog,  Sissy Sabrina vous écrit

Ce que mon appartenance à Maîtresse a transformé dans ma vie

Bonjour. Cela fait trois années que je suis soumise à Maitresse Anna. Trois belles années qui ont changé ma vie, ma façon d’être tant en tant que soumis qu’en tant qu’homme dans ma vie vanille pour utiliser ce terme.

Quand on est soumis sans collier, on erre sur le net à la recherche d’une Maîtresse, ne sachant pas toujours vers laquelle se tourner. Il y a trois ans, j’étais à la recherche d’une soumission renforcée, je dirais. Je voulais sortir des séances réelles épisodiques et me tourner vers une soumission où je pourrais me sentir soumis chaque jour. Ma femme n’étant plus portée sur les jeux bdsm, (je vous raconterai cette expérience dans un autre article), je cherchais comment combiner vie maritale et soumission.

Le hasard des recherches m’a fait découvrir le site de Maîtresse Anna. J’ai lu avec attention tout ce qu’elle avait écrit sur son site. J’ai été séduit par Maîtresse, et sa conception de la domination. J’ai pris mon temps avant de la contacter, je ne voulais pas faire d’impair. Une première séance et j’ai déposé immédiatement ma candidature, description, lettre détaillée pour être à l’époque à sa disposition.

Et ma vie a changé

D’être à sa disposition, je suis passé en appartenance, et en suivi. Et ma détermination à obéir s’est renforcée jusqu’à ce moment, où vous sentez en vous que Maîtresse a la main totalement sur vous, que vous lui appartenez. 

Je me sens lui appartenir! C’est un sentiment qui est maintenant ancré en permanence. Que Maîtresse me donne des ordres, ou pas, qu’Elle soit présente ou pas, je ne doute jamais de lui appartenir.

Ce sentiment, c’est ce qui a le plus changé en moi. 

Chaque jour, je refais le tatouage de son prénom sur mon pied.

Chaque jour, je porte aussi la cage de chasteté, presque en permanence maintenant (j’exagère, c’est les 3/4 du temps environ). Ce n’était pas gagné d’avance, mais j’ai bien écouté les conseils de Maîtresse, et d’un objet difficile à supporter, c’est devenu une partie de moi. J’aime la porter. J’aime sentir que c’est Maîtresse qui contrôle mon sexe. Je l’ai bien sûr au moment où je vous écris.

Faire de sa frustration une force

Chaque jour, je pense ainsi à Maîtresse Anna et si cela ne la dérange pas, je lui envoie une photo, un message pour déposer des baisers soumis à ses pieds. J’exécute ses ordres quand elle m’en donne et lui fais des comptes-rendus réguliers pour lui faire partager ces moments, comme si elle y était. Et surtout je patiente comme un bon soumis. Je ne la harcèle pas de messages, j’attends qu’Elle soit disponible. Et si Elle n’a pas le temps, et bien, je prends sur moi. C’est Elle la Maîtresse, pas moi. J’ai appris à gérer cette frustration permanente, car oui soumis, c’est être frustré. On en veut toujours plus, et il faut apprendre à canaliser cette envie. 

Toute cette frustration, plutôt que de me perdre dans des vexations, ou des ressentiments imbéciles, je l’ai transformé en force. J’utilise tout ce temps pour faire des vidéos, des photos, m’entraîner à être une meilleure sissy, à écrire, à toutes sortes de choses qui sont dédiées à Maîtresse Anna. De ce fait, tous ces moments, je les passe avec Elle, pour Elle. 

Je suis passé de soumis voulant être soumis, à soumis prenant du plaisir à satisfaire sa Maîtresse.

Maîtresse a fait aussi de moi une sissy. Je m’étais déjà travesti précédemment. Un peu en séance, et à la maison aussi. Ça m’excitait, j’aimais ça, mais il me manquait un but. Là, en trois ans, je suis devenu d’un homme se travestissant à une sissy avec une garde robe, qui a appris à se maquiller, qui se laisse pousser les ongles, qui se rase et s’épile partout où c’est possible (certains endroits, je ne peux le faire pour ne pas contrarier ma vie vanille), qui a appris à marcher avec des talons, qui prends soin d’Elle, et ça ne vous aura pas échapper, si vous regardez mon Twitter, qui adore s’exhiber. Maîtresse m’a transformé petit à petit, je le dis avec fierté, car j’aime être Sabrina. J’aime cette facette de moi, cette sissy exhib qui aime montrer ses fesses ( jolies n’est ce pas ?) et se lâcher totalement.

Cette partie cachée au fond de moi, Maîtresse l’a vue, l’a développée et a créée et façonnée Sabrina. Je lui en suis éperdument reconnaissante.

Confiance : le maître mot

Ce qui a changé aussi, c’est ma perception des jeux bdsm. Je m’étais cantonné à certaines pratiques, ne voulant surtout pas franchir les tabous que je m’étais fixés. La confiance que j’ai en Maîtresse, sa bienveillance, ses explications m’ont petit à petit fait briser quasiment tous mes tabous. Les seuls qu’ils me restent sont ceux que nous avons en commun. Je suis ouvert à tous les jeux, en fait. Curieux d’expérimenter et de découvrir de nouvelles sensations, et de me laisser porter par les envies de Maîtresse. Récemment, j’ai encore fait une chose que je n’avais jamais faite avant. C’est ce qu’apporte cette appartenance, la confiance totale qui vous permet de vous lâcher. Vous savez tout le pouvoir que Maîtresse a sur vous, mais vous savez qu’elle n’en abusera pas et que si elle vous demande quelque chose, c’est qu’elle juge, qu’elle sait avant vous, que vous pouvez le faire et que vous pourriez y trouver du plaisir. Alors vous vous donnez, presque aveuglément dirais-je. 

Soumis dans tous les compartiments de ma vie

Enfin, cette soumission m’a changé dans ma vie de tous les jours. Je suis plus serein, sûr de moi, sûr d’être les deux, homme et sissy. Et même si cette soumission à Maîtresse reste cachée, elle déteint sur ma vie maritale. J’étais déjà pour le partage des tâches ménagères, mais sur la demande de Maîtresse, je suis monté un cran au-dessus. Je m’occupe de tout à la maison, courses, linges, vaisselles, nettoyage divers, etc. Ma femme ne fait que ce qu’elle a envie de faire. Toute tâche qui la rebute, je la prends à mon compte. Je n’élève pas la voix non plus. J’essaie d’être un mari soumis, même si ma femme ne me domine pas. 

Je suis devenu soumis dans tous les compartiments de ma vie, avec cette partie exceptionnelle où je suis la sissy de Maîtresse Anna.

Pour réussir à changer autant, il faut une confiance totale en Maîtresse, une complicité aussi, et une terrible envie de lui faire plaisir, qui passe avant toutes mes envies personnelles.

Chaque jour, je remercie Maîtresse Anna de m’avoir acceptée à ses pieds et de cette transformation grâce à Elle et pour Elle, et j’espère pouvoir la satisfaire encore longtemps.

Allez, je vous laisse, j’espère que cela vous aura intéressé, je file m’occuper de mes ongles, je viens d’acheter une brosse et des limes 🙂

A bientôt

Sabrina

Sissy soumise à sa divine Maîtresse. Le plaisir de lui appartenir et de la satisfaire n'a pas d'égal.

4 Comments

  • Carnaz

    J’ai pris bcp de plaisir et d’intérêt à te lire. C’est empli de sincérité et cela me plait beaucoup. Tu transpires d’adoration pour ta formidable Maitresse et j’adore ça ! Continue à te faire plaisir en vivant à ses pieds !

    • Rennais

      C’est un honneur d’avoir une telle maîtresse dans sa vie. Avec Maîtresse Anna j’ai connue des choses que je n’avais jamais eu le plaisir d’avoir aux pieds d’jne dizaine de maîtresse.
      J’ai pu enfin évoluer avec elle et cela fait déjà 6 ans que j’aime ma maîtresse et je n’en changerai pour rien au monde.

  • MaitresseJ

    Un bel article !
    J’aime beaucoup ton espace avec tes vidéos tes articles… Ta maîtresse doit avoir bien confiance en toi pour te confier les clefs de son royaume.
    Je suis certaine que tu as changé beaucoup de choses aussi dans sa vie.
    Belle continuation.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.