Contrôle sexuel / chasteté

Lâcher prise et accepter les règles !

La chasteté et le contrôle sexuel font partis de mes plus grands plaisirs.

Je procède de différentes façons, en fonction de mes envies, de mon esclave et de l’objectif souhaité mais le plus important, c’est que le soumis puisse se lâcher du début à la fin.

La relation entre le soumis et la Maîtresse est bien évidemment consentis cependant, il est important que le soumis soit détendu, volontaire et confiant et ne penses pas que la séance soit un spectacle offert par la Maîtresse. Le soumis doit prendre conscience qu’il est là pour obéir, subir et souffrir… que ce soit physiquement ou psychologiquement. Ce n’est pas un show avec une camgirl habillé dans une tenue de cuir ou de latex pour son plus grand plaisir.

Le soumis doit comprendre les règles du jeu y compris quand il s’agit de faire une offrande à sa Maîtresse.

Bien que je prenne en compte les limites de mon esclave, il faut bien comprendre qu’un soumis qui cherche une séance de seulement 10 minutes car il ne peux se permettre plus en ce moment, ne peux absolument pas se lâcher. Non seulement il est déjà bloqué sur sa dépense financière puis ensuite bloqué sur sa montre… C’est tellement dommage de partir en séance sur de mauvaises bases ! Il vaux mieux faire moins de séance mais en faire des plus longues et moins stressante. Se lâcher des le moments ou l’on sors sa carte bleu et le faire dans un moment d’excitation… franchement je suis super contente de sortir ma cb pour me payer une activité, des vacances ou des chaussures que pour le paiement des impôts. Et pour ta séance, ça doit être le cas. Le lâcher prise commence ici !

Un soumis qui dit vouloir se donner corps et âme mais refuse catégoriquement de sacrifier un minimum de ses finances pour s’équiper en tenue et accessoire ou pour verser une offrande à sa Maîtresse ne peux pas être crédible.

Même avec de faible revenus, certains soumis s’en sortent parfaitement bien avec leur budget… alors oui, ils ne fument pas, ne boivent pas et ne dilapide pas 7 euros par jours au distributeur de « gourmandises » du bureau, ni en loto, ticket à gratter, livraison uber eat … au lieu de rager sur les dominatrices et de les insulter de « vipère vénale » ils préfèrent économiser pour pouvoir se faire plaisir en séance avec de beaux accessoires !

Libre aux autres de faire ce qu’ils veulent de leur argent mais qu’ils ne viennent pas me dire « je suis à vous corps et âme mais je ne payerai pas ».

Un autre frein au lâcher prise : changer de Maîtresse à chaque séance, c’est ne laisser aucune chance à celles-ci de te connaitre mieux. On ne peux pas posséder un soumis qu’on ne connait pas, qui ne se dévoile pas, qui ne communique pas. Tu peux avoir 2-3 Maîtresse si tu en ressens le besoin, mais sache que plus tu t’ouvriras, plus elle te découvrira et plus les séances seront pleinement satisfaisante pour toi… quand une Maîtresse te connais bien, elle sait comment pénétrer ton esprit, comment te manipuler et te rendre encore plus docile … pour votre plaisir à tous les deux !

La chasteté

Les jeux de chasteté sont nombreux et déclinable à l’infini… les soumis marié ne peuvent pas la porter la nuit, ceux ayant un boulot physique ont du mal à la supporter en journée. Ce n’est pas un problème, on s’adapte à la situation pour créer un rituel excitant et satisfaisant pour tous les deux !

La chasteté totale : Je mets mon soumis sous cage classique ou connectée (cellmate) et je lui impose une période de chasteté. Bien entendu, je n’impose pas 3 mois de chasteté à un novice. La période choisi dépends de la conversation que j’aurai eu avec mon soumis lorsqu’il aura exprimé sont envie d’être encagé et sous mon contrôle.

La chasteté à mi temps : C’est le cas de Sissy Sabrina que vous voyez très souvent sur mon profil Twitter. En couple, elle ne peux décemment pas rester sous cage pendant des semaines entières cependant je lui ai ordonné de porter sa cage dès que possible. Ce qui se résume à la porter en journée (au boulot ou en télétravail) mais aussi le weekend des que possible!

Elle m’a créé un graphique ou elle indique chaque jour sa période de chasteté, ses jours de travail anal et toutes infos de son suivi. Sa moyenne est de 12,5 heures par jour pour ce mois de janvier 2021 ! Ce qui est plus que certains célibataire. Bravo Sissy Sabrina, pour cette motivation à toujours vouloir me faire plaisir.

La chasteté pendant la séance : Prendre le contrôle sur toi et t’ordonner un travail anal, un travail des tétons ou une féminisation … en te gardant sous cage de chasteté pour bien te frustrer !

Ce ne sont que les exemples les plus classiques, mais tout est possible niveau jeux de chasteté !

Le contrôle sexuel

Le contrôle sexuel : Mon soumis accepte de me donner le contrôle de sa sexualité et de mettre de coté ses pulsions sexuelles. Je suis la seule à pouvoir décider de ses périodes de masturbation. Je n’interdit pas mon soumis d’avoir des relations avec sa femme si il est marié ! Le bien être du couple est important et il ne faut jamais mettre son épouse de coté même lorsque l’on à son jardin secret.

J’exerce le contrôle dans le respect, c’est à dire que je ne souhaites pas nuire à la vie professionnelle et sentimentale de mon soumis. Des jeux peuvent être envisagés au domicile conjugale ou au travail si le soumis est seul ou si il peux s’isoler dans une pièce à l’abris des regards.

Déni d’orgasme : Le but du déni d’orgasme est avant tout le plaisir du contrôle qui termine sous forme de frustration. Cependant je me sers aussi du déni d’orgasme comme punition. Utilisé, sous forme de milking, il est excellent pour effectuer une purge des couilles.

Jerk off instruction : J’aime beaucoup les jeux de joi qui permettent d’infini possibilité.

Masturbation contrôlée (joi) : Pratique soft basée sur la masturbation. Il y a différentes façon d’être contrôlé, en fonction de mes envies du moment, de tes accessoires, du feeling, de tes préférences.

Ignorer ta petite bite : je t’apprends à te concentrer sur ton anus pour prendre du plaisir sans toucher ta bite ! C’est une pratique plutôt réservée au Sissy mais pratiqué également par les soumis n’ayant pas d’attrait pour la féminisation

DivineAnna56@gmail.com

Témoignage de Sissy Sabrina

J’aime porter la cage de chasteté. Dès le début, Maitresse Anna m’a demandé d’acheter une cage. Bien sûr, j’avais un peu fantasmé dessus avant, mais là, il fallait s’y mettre réellement.
Maitresse Anna m’a fait commencé par quelques heures par jour, 1heure, puis 2, puis 3 ainsi de suite. Rapidement, je l’ai prise pour aller travailler. Etant marié, c’était plus simple pour moi de la porter au travail plutôt qu’à la maison.
La première fois, j’ai passé la journée dans l’entreprise à croire que tout le monde la voyait. Je n’avais qu’une envie ; aller la retirer dans les WC. Mais j’ai tenu, je ne voulais pas décevoir Maitresse Anna.
Et j’ai tout de suite aimé cela. J’aime cette sensation de ne pouvoir se toucher sans son ordre. Ce n’est pas que je le faisais souvent, mais c’est un sentiment qui se diffuse en vous, ce sentiment que votre sexe ne vous appartient plus, c’est Elle qui le contrôle. Et c’est extrêmement jouissif.

Maintenant, je la mets dès le lever, et je la garde la journée complète, au travail, dans le bus, dans les magasins, et depuis plusieurs mois à la maison aussi.
Cela ne se voit pas que vous portez une cage, sous votre string, sous votre pantalon. On peut côtoyer des personnes dans la même pièce, être assis à coté sans que les gens regardent la petite bosse qui peut parfois apparaitre. Je l’ai porté chez des amis, en soirée, et même en boite de nuit. En couple, même quand vous êtes un couple épanoui sexuellement, vous n’êtes pas non plus en train de vous toucher le sexe en permanence. Il faut juste savoir faire attention. Certains soirs, je l’enlève, car je sens qu’il y a des risques que les mains se fassent plus baladeuses. Là, nous sommes dimanche, et je la porte alors que j’écris ce texte.

Mon challenge est d’arriver à faire 12heures par jour en moyenne sur le mois. J’y suis arrivé en octobre avec le locktober, et ce mois de janvier.
Mon sexe ne sert plus que quand Maitresse Anna le demande, et évidemment pour satisfaire ma femme. Il y a parfois des incompatibilités entre la chasteté imposée et les « devoirs » conjugaux. Mais, c’est très clair avec Maitresse Anna : le plaisir de madame doit toujours être satisfait, si possible sans user de son sexe, et si cela ne peut être évité en l’utilisant. Je tiens à jour un suivi des éjaculations pour que Maitresse Anna soit au courant de chaque vidange.
Et dès que possible, je remets la cage.

Pourquoi la porter autant ? D’abord, et avant toute chose, je le fais pour Maitresse Anna. Parce que tout simplement, elle me l’a ordonné, et je tiens énormément à lui faire plaisir.
Et aussi, pour moi, cette cage est le symbole de mon appartenance. J’aime l’avoir sur moi, c’est comme s’il y avait une laisse qui y était accrochée, et qu’elle la tenait.
C’est important d’avoir ces rituels, ces symboles dans une relation de domination, soumission, d’autant plus qu’elle est à distance.

@sissysabrina35