LA SOUFFRANCE.

Classé dans : Articles éducatifs | 0

 

Nombreux nouveaux soumis me contactent pour une séance sans douleur, me demandant cela avec gène, comme si ce n’était pas normal de pratiquer la domination sans douleur.

Il est normal de poser des questions à sa Maîtresse lorsque l’on est débutant, ce qui est anormal c’est de la tutoyer et de lui imposer des règles, de vouloir une réponse immédiate alors qu’elle est déjà occupée avec une séance … Ces faux soumis sont bannis immédiatement de mon Skype. Que ce soit bien clair !

Les jeux de dom/soum se pratiquent à deux… remettez-vous bien cela en tête !!!

Il faut tout d’abord trouver un accord commun sur les pratiques et les tabous, tout d’abord car si j’exige un rapport anal et que le soumis n’a ni gode, ni plug (ou si il refuse l’anal)… on risque de vite couper court!

Une séance ça se prépare, cela ne prend que quelques minutes et permet une séance parfaite.

Il y a bien évidemment la séance no limite / séance carte blanche, ou je fais ce que je veux de mes esclaves, cette séance est réservée aux soumis expérimentés qui n’ont pas, ou très peu, de tabous!

Revenons-en à nos moutons… la douleur, la souffrance !
Parfois elle fait peur, parfois elle ne procure aucun plaisir, ni excitation à l’esclave donc certain la refuse catégoriquement.

Être soumis ne veux pas dire être en souffrance physique, il y a différentes sortes de soumission !

Certains aiment l’humiliation, les insultes, les mots crus, ils sont tellement humiliés pendant la séance que leurs têtes de chiens malheureux m’excitent au plus haut point.

Certains soumis ne pratiquent que des jeux sexuels, comme la masturbation sous mes (jerk off instruction), les jeux de sperme, l’anal, l’exhibition, la féminisation…le milking.

Les plus forts mentalement chercheront à repousser leurs limites, et dans ce cas la séance est intense sur le point physique mais aussi psychologique.

Et enfin il y a ceux qui recherchent la douleur, pour tout un tas de raisons qui est propre à chacun d’entre eux.

Bref il y a autant de sortes de domination qu’il y a de soumis!
Chaque séance est unique, et tant mieux!

Lorsque l’ont me demande quel genre de Maîtresse je suis… je n’ai pas de réponse précise.

  • Avec Patrick : insultante, mesquine, moqueuse.
  • Avec Kevin : Douce, coquine, joueuse, drôle, taquine, insultante parfois.
  • Avec Pierre : Joueuse, douce.
  • Avec Loîc : Hard, sévère, insultante, humiliante, rabaissante.

Voila un exemple qui prouve que je ne peux pas me décrire car certains soumis me décriront comme hard et insensible et d’autres diront de moi que je suis douce et coquine.

Mon comportement change en fonction des envies de la personne que j’ai en face de moi mais surtout du feeling que j’ai avec cette personne. Je ne peux donc pas te dire comment je me comporterai avec toi, cher inconnu, puisque je ne connais ni tes envies, ni tes fantasmes et que je n’ai pas encore de feeling avec toi. Il faut tester pour le savoir et même en me connaissant bien mon humeur du jour change aussi et influe sur ma façon d’être.

 

Suivre Maîtresse Anna:

Maîtresse Anna, dominatrice avec plus de 10 ans d'expérience. Je me spécialise dans bien des pratiques... oseras tu venir les découvrir ?